La prévention des blessures au service du basketball

et de la performance

Les blessures… peu importe le niveau dans lequel on évolue, c’est véritablement un facteur déterminant de la performance d’une équipe! Pourquoi? Il a été démontré scientifiquement que le nombre de blessures subies par une équipe, impactait directement son classement dans le championnat (sans compter l’aspect financier que cela représente pour les équipes professionnelles).

Que ce soit dans les niveaux non-professionnels ou dans le Haut-Niveau, les blessures on un impact extrêmement négatif. Autant dans le Haut-Niveau il existe les pigistes médicaux (on remplace le joueur blessé, mais cela à quand même un impact financier), autant dans les niveaux non-professionnels, cela est beaucoup plus impactant du fait de ne pas avoir les mêmes moyens:

  • Elles peuvent remettre en question des ambitions fortes qu’une équipe a au départ.
  • Elles peuvent faire échouer une montée (ou même le gain d’un titre) du fait de ne pas avoir son équipe complète sur de nombreux matchs (elles augmentent le nombre de matchs perdus).
  • Plus sournoisement, elles impactent forcément la disponibilité des joueurs/joueuses aux entraînements (et aussi aux matchs), ce qui entraîne une préparation non-optimale pour la compétition.
  • La prise en charge de la récupération de la blessure n’est pas du tout la même dans les niveaux non-professionnels (je parle en terme de délais de la prise en charge et de fréquence des soins), et donc le temps d’indisponibilité est souvent plus grand, comparé a celle que l’on peut avoir dans le Haut-Niveau.

Le simple fait de jouer au basketball, augmente forcément le risque de subir une blessure. 3 questions essentielles doivent être posées quand on parle des blessures au basketball:

  1. Quelle est la 1ère cause ou le 1er facteur qui provoque l’apparition d’une blessure?
  2. A quelles blessures je suis confronté quand je joue au basket?
  3. Qu’est-ce qui différencie l’impact des blessures entre les hommes et les femmes?

L’important ici est de bien comprendre qu’on parle de risque de subir une blessure. Il y a des facteurs qui augmente cette incidence, et donc notre rôle ici, sera d’établir un plan de prévention pour se prémunir des blessures les plus courantes (un des plan de prévention très connus depuis des nombreuses années maintenant est le protocole FIFA 11+).

1. Mauvaise préparation pour la compétition

S'entraîner plus pour moins de blessures

Le 1er facteur qui augmente grandement le risque de blessure ce n’est pas la fatigue! La fatigue n’est qu’une conséquence du 1er facteur qui augmente le risque de blessures: c’est le fait de ne pas être prêt pour la compétition! C’est la mauvaise préparation pour la compétition!

J’en ai déjà parlé dans mon article “8 conseils pour une préparation physique réussie“, se préparer aux contraintes et aux exigences physiques du basketball permettra, non seulement d’être performant sur le terrain, mais surtout de diminuer l’impact des blessures.

Le fait de ne pas être prêt physiquement à encaisser les contraintes et les exigences que provoquent la pratique du basketball, c’est à ce moment là que le risque de blessure va être très élevé.

C’est pourquoi il est très important d’agir sur un levier important de nos entraînements: la fréquence d’entraînement!

Pour apprendre une nouvelle compétence, il vaut mieux faire beaucoup d’un coup et de manière espacé dans le temp ou faire un peu de manière très régulière? Si vous voulez que votre équipe soit rapidement performante aux lancers-francs, il vaut mieux prévoir une seule fois 10min de votre entrainement à cette compétence ou entrecouper vos exercices de manière répéter dans l’entraînement?

Et bien c’est exactement pareil pour le corps de vos joueurs/joueuses! Il vaut mieux pratiquer de manière très régulière afin de s’adapter plus rapidement! (c’est aussi en parti pour cela, que dans le Haut-Niveau on s’entraîne 2 fois/jour ou plus [au delà d’être un métier à part entière]).

La progressivité

La progressivité est un élément que j’aborde très largement dans mon article 8 conseils pour une préparation physique réussie“.

La progressivité est vraiment un curseur a bien maîtriser, car quand on parle de Prévention des Blessures au Basketball, et toujours en restant dans l’optique de ne pas être prêt pour la compétition, c’est surtout sur le plan de l’intensité de travail qu’il faut porter une attention particulière.

Au départ, que ce soit lors de la reprise de la pré-saison, de la trêve hivernale, ou même suite à un retour de blessure, le corps et les structures musculo-tendineuses de nos joueurs/joueuses ne sont pas armés pour encaisser les contraintes physiques induites par la pratique du basketball. Cela entraîne un “état de fatigue” de ces structures qui sont en surcharge vis à vis de l’intensité (à ne pas confondre avec l’état de fatigue que peut ressentir un athlète).

Et du fait qu’elles n’ont pas suffisamment de temps pour s’adapter en créant de nouvelles cellules musculaires (neuro-musculaire) ou pour synthétiser du collagène (ligaments et tendons)  c’est là que le risque de blessure va être très important

2. Les blessures du membre inférieur

Entre 78 et 80% des blessures au basketball

78 à 80% des blessures rencontrées dans une saison de basket sont des blessures:

  • articulaires (entorses, rupture des ligaments croisés)
  • musculo-tendineuses (élongation, claquage ou déchirure musculaire / inflammations ou tendinites)
  • ligamentaires (entorses, élongation, ruptures).

Principalement et sans réelles surprises, ce sont les structures du membre inférieur qui sont le plus touchées:

  • L’articulation et ligaments de la cheville (entorse externe)
  • L’aticulation, les ligaments et tendons du genou (tendinite rotulienne, entorses et rupture des ligaments croisés)
  • Les muscles Quadriceps et Ischios-Jambiers (déchirures musculaires)
  • Les muscles des lombaires (Lombalgie et tensions qui peuvent provoquer des sciatiques ou des hernies discales) 
  • Les muscles Adducteurs (inflammation des tendons au niveau des insertions: pubalgie)
  • Les muscles et tendons des mollets : Gastrocnémien et Soléaire (déchirure musculaire, tendinite aquiléenne)

3. Et dans le basketball féminin?

Rupture des Ligaments croisés

Dans le basketball féminin, c’est la morphologie naturelle de la femme (de manière générale) en valgus et en rotation interne au niveau de l’axe “bassin-genoux-chevilles” qui va avoir de fortes répercussions sur l’incidence des blessures, puisque cet aspect purement morphologique multiplie et augmente de x5,3 le risque de subir une rupture des ligaments croisés dans le basketball de Haut-Niveau par rapport aux hommes.

Comment protéger les structures?

3 axes vraiment prioritaires:

  • Abdos/Gainage/Lombaire
  • Renforcement musculaire des Fibulaires, Mollets, Iscios-Jambiers, Quadriceps, Petit et Moyen Fessiers
  •  Une attention particulière à donner sur les muscles BI-ARTICULAIRES (les faire travailler dans leur 2 fonctions)

REJOINS LA COMMUNAUTÉ

"Maîtrise technique élevée à vitesse d’exécution élevée et sous pression défensive élevée"

Et Reçois gratuitement ton programme

de 6 semaines d'entraînement

Tu es libre de recevoir gratuitement ton programme de 6 semaines d’entraînement pour augmenter ta détente, développer ta puissance et ton explosivité. Tu y retrouveras: 

  • • Le programme au format PDF afin de l’avoir toujours sur toi
  • • Un support d’accompagnement “Pas à Pas” de tous les exercices au format vidéo
  • • Des exercices de développement de la puissance (qualité fondamentale pour le basketball)
  • • Comment organiser une session d’entraînement
  •  5 étapes obligatoires pour optimiser la performance
  • • Des astuces pour te perfectionner tout en continuant d’exercer ta passion

Je hais les SPAMS autant que vous: en vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer et optimiser votre performance, celle des équipes, des joueurs et des joueuses que vous encadrez et votre coaching, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

  • 105
    Partages

1 réflexion sur “La prévention des blessures au service du basketball”

  1. Je suis étonné en lisant votre article d’apprendre que “le 1er facteur qui augmente grandement le risque de blessure ce n’est pas la fatigue! {…} C’est la mauvaise préparation pour la compétition”. Lorsque je m’entrainais pour le marathon, on m’avait appris que le premier facteur qui augmente le risque de blessure était le sur-entrainement et la fatigue. J’ai appris quelque chose ! Il faut donc axer les entrainements sur une bonne préparation à la compétition.

Laisser un commentaire