Le Basketball en Espagne

Mon expérience entre Valencia et Madrid

Le Basketball en Espagne, et de manière générale, le sport en Espagne, c’est quand même un sacré monde de Champions!

Du coup ce serait peut-être bien de voir et d’apprendre ce qui se fait là bas?! Non? Et bien je vous le donne dans le mille, c’est exactement la réflexion que je me suis faite depuis que je suis en 1ère année de Licence au STAPS de Tarbes!

Enfait la seule chose que je voulais absolument, c’était apprendre du Basketball du plus Haut-Niveau.

C’est pourquoi après avoir obtenu ma Licence STAPS, je suis parti réaliser mon Master en ERASMUS à Valencia! Et ma deuxième année de Master je l’ai passée à l’INEF de Madrid (équivalent de l’INSEP en France).

2 saisons passées au sein de l’équipe du Valencia Basket Club en tant que Préparateur Physique sous la direction de Pedro COTOLI SUAREZ (Préparateur Physique du VBC) en vivant les championnast de Liga ACB et d‘Euroleague avec Svetislav PESIC, puis d‘Eurocup avec Velimir PERASOVIC.

Le choc culturel!

La première chose qui frappe quand on arrive dans un environnement qu’on ne connait pas, et qu’on découvre, c’est le fait de ne pas parler le même langage technique! Attention je ne parle pas de la barrière de la langue ici. Je parle vraiment des concepts d’entraînement, des manières d’entraîner, des stratégies d’entraînement, des conceptions et de la vision… bref, tout change!

Un exemple concret qui m’a frappé, c’était le fait de ne pas faire de test de VAM (type Luc-Léger ou 30-15IFT)… Moi je sortais de ma Licence STAPS avec mes tests aérobie en tête, et pour la programmation des sessions de HIIT ça se passait sur des 15″/15″ – 20″/20″ ou 30″/30″ à des intensités comprises entre 90 et 120% de la VAM obtenue avec le test.

Et bien en Espagne non! Là bas ils se basaient sur la Vitesse Maximale en Sprint (donc une vitesse beaucoup plus importante que celle obtenue sur un test de VAM classique, forcément!). Et pour la programmation des sessions de HIIT, les intensités étaient de 40 à 60% de cette Vitesse Maximale Absolue. Ca reprend très bien le concept de Martin BUCHHEIT avec la Reserve de Vitesse Anaérobie.

Au delà de cet exemple, il y  a aussi le fait que la mesure de VO2max est réalisée lors d’un test direct sur tapis ergomètre avec le port d’un masque pour l’analyse des échanges gazeux et électrocardiogramme à l’effort, donc un protocole bien établi dans la littérature scientifique et très utilisé dans le Football de Haut-Niveau également.

Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, mais du coup, autant vous dire que tout ce que j’ai pu apprendre au STAPS en France, il a fallu que je ravale un peu tout ça, et que je laisse tomber tous mes référentiels pour m’adapter à des nouveaux concepts et nouvelles méthodes d’entraînement. Voilà mon premier ressenti par rapport à ce que le basketball en Espagne à pu m’apporter.

1°saison: 2010-2011

Valencia Basket Club

Mon arrivée dans le Basketball en Espagne se fait au sein du Valencia Basket Club.

Comment? A ce moment là je suis étudiant à l’Universidad de Valencia, et lors d’un weekend à Barcelona, je pars voir un match de basketball entre le FC Barcelona et le Valencia Basket Club. A la fin de rencontre, à la sortie des joueurs, je pars voir Pedro COTOLI SUAREZ (qui est aussi Professeur à l’Universidad de Valencia). Je lui explique que je suis donc étudiant à l’Universidad de Valencia et que dans le cadre de mon Master j’ai besoin de faire un stage en Préparation Physique.

Sa réponse fut: “El lunes a las 7 nos vemos en el pabellon, y hablamos” (Lundi à 19h on se rencontre à la salle pour en discuter). C’était parti pour 2ans!

Arrivée à la salle, rencontres avec Pedro COTOLI SUAREZ, Svestislav PESIC, Chechu MOLERO (à l’époque assistant), et là, deux figures que je connais bien (mais eux ne me connaissent pas encore) Nando DE COLO et Florent PIETRUS!

Basketball en Espagne: le Très Haut-Niveau

J’assiste à tous les entraînements de l’équipe professionnelle, j’apprends petit à petit, aux côtés de Pedro pour la préparation physique, et aux côtés du staff technique de Svetislav PESIC où les jeux en effectifs réduits sont plus que prédominants! Pour résumer, car sinon ce serait trop long, le jeu fait parti intégrante de la conception des entraînements.

Toutes les phases de jeu de chacun des systèmes est décortiquée du 1c1, 2c2, 3c3 4c4 et 5c5 et est travaillée jusqu’au moindre détail, avec une intensité vraiment très élevée. Les sessions de shooting remettent chaque joueurs de l’équipe dans les conditions dans lesquels ils vont se retrouver en match (ou du moins essayer de s’en rapprocher le plus possible pour préparer le joueur a être en situation de compétition). Et l’exigence la plus haute de la part de Coach PESIC, c’est vraiment d’avoir une intensité défensive extrêmement élevée.

Cela est dû au fait que l’équipe joue également sur 3 tableaux: la Liga ACB qui est déjà un championnat très intense, la Coupe du Roi, qui rassemble les meilleures équipes Espagnoles, et l’Euroleague où on retrouve les meilleurs clubs européens, avec l’objectif pour le club d’accrocher les playoffs du championnat ACB et de parcourir le plus loin possible sur la Coupe du Roi et l’Euroleague. Bref, vous l’avez compris, le Basketball de Haut-Niveau c’est Gagner, Gagner et encore Gagner!

C’est ce qui caractérise vraiment le Très Haut-Niveau à mon sens, où on est purement dans la compétition (2 voire 3 matchs dans la semaine) et la recherche de la performance maximale à chaque instant. L’équipe est construite de manière à avoir 12 joueurs qui sont tous capable de performer sans faire baisser le niveau de l’équipe de manière générale (du moins sur le papier).

C’est depuis cette expérience que je me suis fait ma propre définition du Basketball de Haut-Niveau:

“MAÎTRISE TECHNIQUE ÉLEVÉE, A VITESSE D’EXÉCUTION ÉLEVÉE ET SOUS PRESSION DÉFENSIVE ÉLEVÉE

 

 

Les entraînements vidéo (scouting) sont quasi-quotidiens, avant ou après les sessions technico-tactiques, où on analyse les systèmes adverses, les rotations défensives à faire et comment les faire. On y analyse aussi, bien évidemment, les corrections à apporter sur nos propres systèmes offensifs et défensifs pour avoir une efficacité plus importante: placements, spacing, timing… etc.

Et enfin une fois que le playbook (les systèmes) de l’équipe adverse est analysé et connu, on travaille leurs systèmes sur le terrain pour savoir quoi faire au niveau de la stratégie défensive à apporter:
  • Est-ce que l’on switch quand tel joueur à la balle en main sur l’écran Pick and Roll?
  • Est-ce que l’on switch s’il y a un Curl de la part de tel joueur sur cet écran?
  • Est-ce que l’on switch s’il y a un Flare de la part de tel joueur sur cet écran?
  • Est-ce que l’on fait un Step-out sur cet écran? et quelles rotations défensives doit-on faire?

Voilà un exemple (loin d’être exhaustif) du type de réflexion, d’analyse et de décision qui peuvent être prises lors des entraînements vidéos, en s’appuyant sur les forces et faiblesses de nos joueurs, pour contrer les forces et faiblesses de l’équipe adverse.

Et enfin je pense que le Basketball en Espagne est très reconnu et se détache très fortement depuis plus de 20ans maintenant car les clubs professionnels sont vraiment structurés et possède de vrais staffs étoffés et professionnels dès la 3ème division LEB Plata (NM1 en France), LEB Oro (Pro-B en France) et Liga ACB (Jeep Elite en France). Et c’est tout aussi vrai pour les clubs féminins de Liga Feminina (LFB en France) et de Liga Feminina 2 (LF2 en France), ce qui n’est clairement pas le cas pour la majorité des clubs Français de LFB, et encore moins pour les clubs de LF2…

En France on peine à avoir de véritable staffs complets, même si ça va vraiment dans le bon sens, mais on demande de plus en plus aux assistants d’être multi-tâches en passant le diplôme de Préparateur Physique FFBB, ou en passant également le diplôme d’Analyste Vidéo pour pouvoir prétendre à encadrer ce type d’activité… Je ne dis pas qu’avoir ces diplômes est mauvais, bien au contraire, car ils permettent de professionnaliser au maximum notre sport. En Espagne les gens ont également les diplômes nécessaires, mais il y a une personne bien défini pour chaque activité, et non une personne qui fait tout à la fois…

Préparation physique

En Espagne, la préparation physique pour le Basketball est vraiment basée sur la vitesse! Sous toute ses formes (vitesse d’exécution, de déplacements, de réaction… etc.) et depuis le plus jeune âge.

C’est pourquoi tout est basé sur le développement de la puissance (force, puissance, explosivité, vitesse). C’est un sujet que j’aborde très largement dans mes précédents articles et que je vous invite à consulter, car j’y partage beaucoup de contenu que j’ai appris lors de cette 1ère année:

2°saison: 2011-2012

Entre Valencia et Madrid

Valencia, car je suis toujours en stage pour ma 2ème année de Master au sein du Valencia Basket Club avec l’équipe de Liga ACB, et Madrid car j’intègre le Master de Prévention, Récupération et Réathlétisation des Blessures à l’INEF de Madrid (équivalent de l’INSEP en France).

A ce stade, au delà de la Préparation Physique, je me spécialise vraiment dans la Prévention des Blessures, la Récupération et la Réathlétisation.

Je suis déjà allé en stage à l’INSEP lors de ma formation avec PERFinSport. Ceux qui connaissent cet endroit, c’est un lieu très impressionnant et très inspirant! Et bien les structures Espagnoles le sont tout autant! Et ce Master pour le Basketball en Espagne, me permet de faire des journées d’immersions dans les plus grands clubs de football Européen de Madrid (Real Madrid, Athletico, Getafe, Rayo Vallecano). Bref, j’en prends pleins les yeux! Mais j’en prends surtout “pleins les connaissances et les pratiques”, ce qui reste le plus important de tout 😉

Je découvre ainsi le monde du Très Haut-Niveau International grâce à des intervenants évoluant dans les différentes Sélections Espagnoles de Basketball et dans différents sport comme le Football, le Tennis ou le Handball:

  • Nacho COQUE (Préparateur Physique de l’Equipe Espagnole de Basketall)
  • Juan TRAPERO (Préparateur Physique du Real Madrid Baloncesto)
  • Alain SOLA (Responsable de l’Unité Performance et Récupération du Real Madrid CF)
  • Victor PAREDES (Préparateur Physique en charge de la Réathlétisation au Rayo Vallecano CF)
  • Jesus RIVILLA (Préparateur Physique de l’Equipe Espagnole de Handball)

…font parti (entre autres) de mes formateurs et surtout de ma montée en compétences! Une expérience richissime et des conseils d’une très très haute qualité de la part de ces formateurs qui font partager leur expérience et les stratégies qu’ils emploies au quotidien: programmation d’entrainement, de musculation, de développement de la performance, de prévention des blessures (prophylaxie)…

Prévention des Blessures et Réathlétisation

Cette 2ème année de Master dans le Basketball en Espagne, me permet de vous faire partager des premiers éléments de réponses aujourd’hui. Un article complet sur la Prévention des Blessures dans le Basketball (prophylaxie) est en cours de préparation, mais je vous donne déjà quelques éléments tirés de mon intervention pour la Ligue Aquitaine de Basketball en 2015. 

La Prévention des Blessures, dans le Basketball Espagnol, est absolument partout et à tout les niveaux de la Préparation Physique et de l’entraînement Technico-Tactique. Il y a véritablement une étroite collaboration entre le staff technique et le staff médical dans ce sens. Le but final est toujours le même, celui de la performance maximale! Gagner, Gagner et encore Gagner:

  • Quelles sont les blessures auxquelles ont va avoir à faire en pratiquant le basket?
  • Quelles sont les stratégies d’entraînement pour minimiser l’impact des blessures?
  • Quel matériel utiliser pour être efficace (voir l’article sur les outils du Haut-Niveau)?
  • Pourquoi le travail excentrique est-il efficace dans la prévention des blessures?
  • Comment ne pas interférer avec les sollicitations que provoquent déjà les entraînements basket (technico-tactique)?

Sans réelle surprise, l’entorse de cheville (externe) est LA blessure la plus récurrente si l’on pratique le basketball. C’est pourquoi dans le Haut-Niveau, les kinés sont très sollicités avant les entraînements pour strapper les chevilles des joueurs/joueuses afin de limiter au maximum cette incidence.

Suivi de près par tous les problèmes de genou que l’on peut rencontrer comme: les tendinites du tendon rotulien, les chondropathies, pathologie d’Osgood Schlatter, entorses des ligaments interne ou externe, et les (hélas) très connues ruptures des ligaments croisés…

Toutes les blessures Musculo-Tendineuses / Ligamentaires et Articulaires représentent à elles seules 80% des blessures que l’on rencontre dans un match de basketball.

Le gros avantage avec ce type de blessures c’est qu’on peut bien évidemment agir directement sur cette incidence pour pouvoir limiter au maximum cet impact (attention, je ne dis pas qu’on peut atteindre le “zéro blessures”, car de toute évidence, on y aura quand même à faire… du fait que simplement de pratiquer ce sport, nous expose obligatoirement à ce type de blessures).

Alors quel est donc le 1er facteur qui fait que l’on se blesse en pratiquant le basketball?

Et oui! C’est la mauvaise préparation pour la compétition! Je vous renvoie d’ailleurs vers mon article sur les 8 conseils d’une Préparation Physique réussie qui est vraiment rempli de contenu très riche et à forte valeur ajoutée!

Le fait de s’entraîner plus, permettra déjà d’augmenter les niveaux de sollicitation et ainsi de mieux préparer nos joueurs et nos joueuses à la “charge” de la compétition. C’est pourquoi dans le Haut-Niveau et le Très Haut-Niveau, les entraînements sont bi-quotidien voire tri-quotidien pour certaines disciplines (au-delà du fait que c’est un travail à part entière, bien évidemment).

Le Basketball en Espagne: Les Coachs

La formation des entraîneurs

Le Basketball en Espagne se caractérise par des Entraîneurs à le renommée mondiale!

  • Pablo LASO (Real Madrid & Euroleague)
  • Xavi PASCUAL (Zenit SAINT PETERSBOURG & Euroleague)
  • Aito GARCIA (Alba BERLIN & Euroleague)
  • Pedro MARTINEZ (Gran Canaria & Eurocup)
  • Svetislav PESIC (ex FC Barcelona) qui a été remplacé par Sarunas JASIKEVICIUS
  • Dusko IVANOVIC (Vitoria SASKI BASKONIA)
  • et (oui je sais je triche, mais il a un attachement spécifique à l’Espagne) Sergio SCARIOLO! (Sélectionneur de l’Equipe d’Espagne et Entraîneur-Adjoint des Toronto RAPTORS).

[J’ouvre d’ailleurs un débat sur le fait de savoir pourquoi les entraîneurs en France n’arrivent pas à percer sur les compétitions Européennes? Ou de manière générale pourquoi les clubs Français ont du mal à se hisser sur la scène Européenne (Euroleague & EuroCup)?]

Mais au delà de ces entraîneurs, je souhaite vous faire partager la politique de formation de la FEB (Federacion Española de Baloncesto) qui oriente ses contenus et s’appui sur 4 grands piliers pour la formation de ses cadres, depuis la base, c’est à dire depuis le niveau Initiation Basket (de U8 [ou avant] à U14), jusqu’au niveau Professionnel depuis maintenant 20ans:

  • Formation du joueur
  • Tactique offensive et défensive
  • Sciences de l’entraînement
  • Diriger une équipe

 

On y retrouve forcément comme les cahiers techniques que nous avons en France, les points techniques importants pour la formation des joueurs/joueuses, mais à mon sens, cette formation des cadres du Basketball en Espagne est beaucoup plus complète dans le sens où elle aborde et traîte tous les aspects pour former des entraîneurs-formateurs performants jusqu’au plus Haut-Niveau (Technique, Tactique, Physique et Mental). C’est d’ailleurs pour cela que la FEB à carrément appellé ce cursus de formation la “Méthode FEB”… Comme il existe la “Méthode CABB” pour la Confédération Argentine de BasketBall 😉

La philosophie

La philosophie du Basketball en Espagne par Sergio SCARIOLO:

“L’idéal c’est d’avoir un système mixte: c’est à dire un système qui alterne le jeu par concept (la base) et par des schémas biens définis (la ressource de soutien). Il s’agit d’être imprévisible, d’avoir beaucoup de flexibilité (avoir beaucoup de variantes) et de donner aux joueurs la possibilités d’exprimer leur créativité dans un cadre défini et organisé.”

“Il n’existe pas de formule unique pour gagner. Je pense que le plus important c’est d’obtenir le meilleur équilibre possible entre l’attaque et la défense, et entre les cinq titulaires et les joueurs du banc.”

“Je pense que les capacités et les caractéristiques des joueurs du banc, doivent venir compléter celles des joueurs du cinq titulaire, tout en ayant un niveau minimum de talent et de qualité”.

“Il faut enseigner aux jeunes à jouer avec intelligence, vitesse, à comprendre le jeu, et à gagner en maturité tactiquement, dans le sens où il faut qu’il apprennent à faire le choix de la meilleure option possible à chaque instant”.

“Dans le Basketball de Haut-Niveau, l’aspect tactique à aujourd’hui une place d’une importance considérable! Quelle soit individuelle ou collective”.

“Le poste de Meneur de jeu est le poste le plus décisif au Basketball”.

“La formule magique du succès n’existe pas. Ce qui est important, voire même LE plus important, c’est comment une équipe vit, comment une équipe travaille, comment une équipe interagit, comment elle réussit et comment elle souffre… tous les jours en ensemble!”

“Il est vrai que le jeu NBA et le jeu FIBA se sont rapprochés ces dernières années, mais il est aussi vrai que cette image s’est un peu ralentit. Il est toujours facile de faire les premiers pas mais maintenant il est nécessaire de faire les autres pas pour continuer à s’améliorer et faire que ces 2 basketball se rapprochent encore plus!”

Le Basketball en Espagne: Les Budgets

Cette dernière réflexion de Sergio SCARIOLO est vraiment un élément phare de ce qui caractérise aujourd’hui le Basketball en Espagne et la Liga ACB, puisque c’est un modèle vers lequel les dirigeants espagnols orientent leur politique de “Sport Spectacle”.

Quand on regarde le dernier EuroBasket, la majorité des joueurs de la compétition évoluent dans le Championnat Espagnol. C’est un championnat qui attire de nouveaux joueurs et c’est aussi un championnat qui est une source de joueurs qui partent vers la NBA (peu importe leur nationalité).

Pablo LASO lui même le dit: “Les salles sont toujours remplies, les gens y vont, et surtout ils reviennent car il y a un véritable spectacle. En terme de sport-spectacle, la Liga ACB c’est véritablement la numéro 1 en Europe!”

Un très grand projet est d’ailleurs entrain de se construire à Valencia, où il est question de créer un club digne de la NBA avec une ambition très claire: devenir LE club de basketball phare et incontournable d’Espagne et d’Europe avec le Valencia ARENA. Fin des travaux prévu pour Mars 2023…

Le budget des clubs Espagnols

En attendant, ce sont 2 géants que sont le FC Barcelona et le Real Madrid et 3-4 clubs qui ont des budgets très élevés comparé à nos clubs français: Vitoria, Valencia, Malaga, Gran Canaria et qui permettent d’afficher des intentions de vouloir aller le plus loin possible à la fois sur l’Euroleague, l’Eurocup ou la Champions League. 

  • FC BARCELONA: 41 000 000 €
  • REAL MADRID: 40 000 000€
  • VALENCIA BASKET: 21 500 000€
  • VITORIA SASKI BASKONIA: 16 000 000€
  • UNICAJA MALAGA: 12 000 000€
  • HERBALIFE GRAN CANARIA 8 300 000€
  • ANDORRA MORABANC: 4 500 000€
  • BETIS SEVILLA: 4 000 000€
  • MOVISTAR ESTUDIANTES: 5 000 000€
  • JOVENTUT BADALONA: 3 700 000€
  • OBRADORIO CAB: 3 500 000€
  • UCAM MURCIA: 6 600 000€
  • BILBAO BASKET: 4 200 000€
  • BASQUET MANRESA: 3 100 00€
  • CB TENERIFE: 5 800 000€
  • GIPUZKOA BALONCESTO: 3 100 000€
  • TECNYCONTA ZARAGOZA: 4 200 000€
  • MONTAKIT FUENLABRADA: 2 100 000€

Le budget des clubs Français

Si on compare (oui je sais c’est très Français, mais on aime ça!) avec les budgets des clubs de la Liga ACB, on constate quand même qu’il y a encore du chemin à faire (même si on enlève les 2 monstres Espagnols):

Vitoria SASKI BASKONIA (16M), Valencia Basket (21,5M), Malaga (12M), Gran Canaria (8,3M), restent de sacrés poids lourds comparés à nos grosses cylindrées Françaises que sont l’ASVEL (11,4M), Monaco (9M) et la SIG Strasbourg (7,6M).

Malgré tout, les autres clubs de Jeep ELITE n’ont pas à rougir en comparaison à nos voisins Espagnols: aux alentours des 5M en moyenne pour nos clubs Français contre 4M pour les clubs Espagnols. Donc des clubs qui sont quand même plutôt bien armés et équipés pour bien figurer sur les différentes scènes.

Je vous laisse découvrir les budgets et les masses salariales des Championnats Professionnels de  Jeep ELITE et de Pro B directement sur le site de la LNB (cliquez sur l’image):

TOP 10 DES ARTICLES

Recevez gratuitement votre programme
de 6 semaines d'entrainement :

Je hais les SPAMS autant que vous: en vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à développer et optimiser votre performance, celle des équipes, des joueurs et des joueuses que vous encadrez et votre coaching, et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

  • 99
    Partages

Laisser un commentaire